Macron veut faire de la France une startup nation pour, entre autres, lutter contre le chômage. Avec l’idée que les startups déjà existantes sont triomphantes et embauchent par millions de milliards. Mais justement, tous ces gens qui répètent en boucle que c’est génial doivent bien avoir une idée du nombre d’emplois créés par la startup nation.

Des emplois par milliers

Comme disait Staline, lorsqu’on Laval lui demandait de faire un geste en faveur du Vatican : « Le pape combien de divisions? ». Et la startup nation, combien d’emplois? Combien d’emplois créés? Entre 2014 et 2016 pour la France entière?

Allez dites un chiffre ! Vous avez vu passer je ne sais combien de fois cette « startup nation » qui allait nous sauver, sauver l’emploi. Vous devez bien avoir une idée.

Sinon demandez à votre chatbot, il est si intelligent.

Non ?

Alors je vous le dis :

Entre 2014 et 2016, en France, la startup nation a créé 20 000 emplois dans les grandes villes françaises*. 10 000 par an. Bel effort. Qui représente 0,3% de l’emploi en France.

En gros, quatre usines ferment, et ce qu’a apporté la Startup Nation s’envole en fumée.

A ce rythme, il faudrait 50 fois plus de startup pour que l’effet sur l’emploi se fasse sentir. Et encore, nous vivons dans un milieu compétitif, ce qui se prend à droite se perd à gauche. Donc il faudrait plutôt taper sur 100 fois plus. Je veux bien qu’on soit positif, mais ça parait un peu compromis.

Bref, c’est bien que la France fasse des trucs cool, c’est bien qu’il y a ait des startups, c’est bien que certaines bossent sur l’intelligence artificielle mais arrêtons de faire péter le feu d’artifice à chaque fois qu’une boite au borde la faillite nous vend un business model stupide qui n’enrichira que des Business Angel milliardaires. Ou que de nouveaux prédateurs opportunistes asservissent un peu plus des travailleurs précaires.

* je n’ai pas les chiffres pour la campagne, j’incline à croire que ça ne changerait pas la nature de la tendance…

PartagerTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone