Le 1er avril sortira dans la collection « Alternatives » de Gallimard « Mon collègue est un robot« . D’ici là, je vais distiller quelques infos ici et là sur ce livre qui m’a occupé les derniers mois.

Mon collegue est un robotMon collègue est un robot

Les robots me fascinent, comme beaucoup. Il y a maintenant longtemps, j’ai même fait des études autour de l’automatisation et de la robotique. Ce qui m’a valu un « Master d’automatique des systèmes complexes ». Ce qui ne veut pas dire grand chose mais fait bien sur le CV.

En 2013, j’ai commencé à vouloir écrire sur les robots. L’idée me trottait dans la tête depuis un moment. Je n’avais que l’embarras du choix tant il y a de robots dans le monde et justement je m’orientais vers une sorte de tour du monde des robots. France, Etats-unis, Chine, Espagne,  Corée, tous les pays de plus de 5 000 habitants semblent avoir développé un ou plein de robots. Mais il me semblait que je pourrais faire cent fois le tour du monde sans être plus avancé. Les robots allaient changer le monde, c’était une évidence mais par quel bout prendre cette histoire ?

Et j’ai découvert Samantha West

Samantha continue là

Si vous ne parlez pas anglais, cet article explique un peu ce que dit la dame. Disons qu’on a vraiment l’impression qu’un robot parle comme un être humain. C’est bluffant, gênant, inquiétant. Même si la réalité va s’avérer plus complexe, ça m’a fait tilt. Forcément. Et j’ai cru trouver un angle que je vous présenterai vendredi.

Si d’ici là, vous souhaitez précommander le livre, c’est possible ici ! Rendez-vous vendredi.

PartagerTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone