Ridicule

– Vous allez continuer longtemps ?

Jean, plongé dans son ordinateur, leva la tête avec le sentiment que cette phrase lui était adressée. Mal à l’aise, il regarda en face de lui. Effectivement, Max, la quarantaine, le regardait, furieusement. Jean eut un mouvement de recul. Pourquoi lui parlait-il, que lui voulait-il ? Avait-on jamais vu ça ? Dans un train.

– Oui, c’est à vous que je parle !

Pour lire la suite, il faudra vous procurer Le goût de la vie. Une drôle d’odeur  est une des deux nouvelles exclusives de ce premier recueil des Nouvelles Noires Pour Se Rire Du Désespoir.


La nouvelle suivante

Le sourieur

Pour ne rien rater

facebook Twitter Wattpad
PartagerTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

La newsletter

Abonnez-vous et recevez des textes exclusifs, des nouvelles noires, des romans, des news. Une fois par mois en moyenne. Désinscription à tout moment.

Newsletter Valery Bonneau

Vous voilà abonné.e.