Regardez-moi ce titre honteux, racoleur et tout. Pourtant, il est véridique. La copie d’écran que je vous livre ici n’est pas un faux grossier. Pendant vingt quatre heures, le livre a été top 1 des nouveautés en « marketing et publicité ». Vingt quatre heures de bonheur absolu. Vous vous doutez bien que je n’ai pas dormi, trop occupé que j’étais à appeler tous mes contacts, connaissances, amis et collègues.

Premier en numérique

Marketing Top Vente AmazonNuméro un, pre-mier. Dingue non ? Un premier livre. J’entendais déjà les journalistes :

– Quel succès. Comment avez-vous fait ? Vous avez des réseaux puissants non ? Une recette alors ?

Moi, faussement blasé :

– Oh vous savez, c’est du travail certes mais lorsque le livre est terminé, il ne m’appartient plus. C’est le livre du public. Qui décide, en l’occurence, d’en faire un succès.

J’ai acheté une bonne bouteille de champagne et j’ai attendu les coups de fils. La bouteille est vide mais j’attends toujours. Rien, nada. Même pas un texto du courrier picard.

Les premiers seront les derniers

Au bout de 25 heures, je suis sorti de chez moi. Lunettes noires et bonnet de rigueur mais personne devant ma porte. Mais alors quoi j’avais rêvé ?  Combien j’en ai donc vendu de livres en version numérique pour être top 1 ? J’ai appelé Amazon. Oui, étant un auteur dans le top 1, ils allaient surement me réserver un traitement de faveur :

– Oui bonjour, je suis Valéry Bonneau, l’auteur Top 1 « Marketing et publicité » avec « Le marketing (sans s’emmerder)« 

– Bonjour, votre numéro de client svp. Merci. Que puis-je pour vous ?

– Je voudrais savoir combien d’exemplaires j’ai vendu.

– Un monsieur.

– Un quoi ? Un millier ? Parce qu’un million ça me parait beaucoup quand même.

– Non monsieur. Un. Un exemplaire.

– Vous voulez dire un carton ? Un gros carton alors.

– Non monsieur, les livres numériques ne se vendent pas en carton. C’est un exemplaire kindle. 15€99.

J’ai raccroché au nez de ce grossier personnage bien sûr. Mais j’en suis arrivé à la conclusion que c’était bien un exemplaire. Que c’était normal. Enfin que je n’étais pas le seul*. Que la plupart des personnes qui gravitent dans ce milieu entretiennent le flou. « Top 1 des ventes » ça fait un peu plus classe que « tiens ma grand-mère s’est mise au kindle ». Hors d’une manière générale, je ne suis pas grand fan de ces petits arrangements avec la vérité, que dans mon livre j’essaie d’être le plus sincère possible même quand la sincérité fait paraître un peu moins grand, un peu moins beau. C’est le prix à payer pour se regarder dans la glace. Toute petite glace du coup puisque j’ai du renvoyer le grand modèle commandé sur Amazon.

* Numeriklivres publie une série d’articles  « Moi, mon livre et les réseaux sociaux » que je vous recommande chaudement.

PartagerTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone